Regard d’auteur
 

Photographe : Pourquoi retoucher vos photos ?

Studio photo à Collonges

Solenn Medici Photographe Naissance et Grossesse

Secteur Thoiry, Saint-Genis-Pouilly, Thoiry



A l'aire d'Instagram et de la photo parfaite avec un simple filtre, on peut dire que nous les photographes, on passe un peu pour des dinosaures avec nos énormes appareils photos et nos heures de post-traitement derrière.


Et si on prenait le temps, de comprendre le pourquoi du comment de tout ça ?


L'appareil photo professionnel.


Très lourd (le mien pèse près de 2kg nu, donc sans l'objectif, la carte xqd, la batterie, l'émetteur,...), il est composé d'un capteur 24x36 mm. Il nous permet de shooter en RAW, et d'obtenir une qualité d'image tellement folle qu'on peut zoomer x600 et avoir encore de la netteté. C'est à dire, que si vous voulez créer un tableau de la taille de votre maison, avec un boitier pro, c'est possible. Quel intérêt ? Pour vous, peut-être aucun. C'est surtout pour les publicités. Si je vous parle de Time Square, ça vous parle ? Bon, ici aussi on a de beaux panneaux publicitaires.


En bref, qui dit qualité d'image de folie, dit, que tout ce qui ne se voit pas à l'oeil nu, se verra sur l'image.


Les imperfections éphémères.


C'est enfin le grand jour pour votre séance photo. Vous avez un bouton qui a poussé, bébé s'est griffé la joue cette nuit. D'ailleurs, vous n'avez pas si bien dormi que ça. La gestion de la lumière joue un grand rôle dans la correction des défauts. C'est d'ailleurs pour ça qu'on se trouve toujours un peu bof devant le miroir, parce que les plafonniers, c'est beurk !

Mais la lumière, aussi forte soit-elle dans son rôle, ne corrige pas tout. Ici, les petites imperfections sont soignées, parce qu'elles ne durent pas toute une vie.


L'environnement.


Un fond en papier, ça fait des bosses ! D'ailleurs, très souvent, il ne sera pas assez large. Et même en extérieur, un panneau, une voiture, voir même, un passant... Ce sont des détails, détails qui subliment une image.


Le traitement image par image.



Traiter, post-traiter ses photos, finalement, ça revient à les développer, comme nous le faisions à l'époque des appareils jetables et argentiques. Nos photos brutes de capteurs ne peuvent être lues que par des logiciels type Lightroom, caméra raw, bridge ou photoshop (et d'autres).

Développer et sublimer. :-)


La patte du photographe.


La finition de la colorimétrie par exemple, aucun photographe n'a la même (même si parfois, ça se ressemble). La touche créative se porte durant mais aussi après la séance.


Voici ci-dessous une de mes récentes retouches. En réalité, elle m'aura pris 6 min 40 (c'est précis, c'est l'avantage de se filmer). C'est une retouche très simple, car le papa n'a pas de défaut, le bébé en a finalement peu (il avait 5 jours ce petit chat). J'ai simplement nettoyé le fond, corrigé les petits boutons, rougeurs et la jaunisse du petit loup, et surtout, retiré son petit pansement au pied.




22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout